CONSEILS ET REGLEMENTATION

ENTRETIEN CHAUDIERE GAZ (obligatoire).

La sécurité repose avant tout sur la qualité de l’entretien annuel obligatoire.

Il vous garantit confort, sécurité, et économie d’énergie. Un entretien régulier de votre chaudière augmente sa longévité, prévient des pannes de fonctionnement et réduit les pertes de chaleur.

Nous vous proposons des tarifs adaptés à votre matériel et à ses besoins n’hésitez pas à nous contacter au 04.42.30.31.14.

Cliquez sur l’image pour connaître les 10 points  d’intervention d’entretien.POINT DE CONTROLE ENTRETIEN CHAUDIERE

Un décret (n° 2009-649 du 9 juin 2009) oblige l’occupant (propriétaire ou locataire) d’un logement équipé d’une chaudière individuelle à gaz dont la puissance nominale est de 4 à 400 kW à la faire entretenir chaque année par un professionnel, qui doit lui remettre une attestation d’entretien (obligatoire pour votre assurances en cas de sinistre).

Attention un ramonage des conduits est obligatoire une fois par an.

CONSEIL  SUR LES CLIMATISATIONS

Première règle : anticiper !

Les équipements que l’on achète en urgence lorsque l’on cherche à pallier une vague de chaleur passagère risquent de se révéler peu efficaces, coûteux à l’usage et de nuire à l’environnement. Les solutions pour préserver votre confort tout l’été sont nombreuses, à condition d’être adaptées à votre logement et bien installées.
L’idéal est d’intégrer la protection contre la chaleur dès la construction ou lors de rénovations : bien orienter sa maison, bien isoler, installer des protections solaires, créer des aérations, bien distribuer les surfaces vitrées etc.

Pour des raisons de santé, les passages fréquents de l’intérieur à l’extérieur peuvent provoquer des chocs thermiques nocifs, si l’écart de température est important.

- L’ADEME conseille que la pièce soit à une température de 26°C au plus bas et qu’il n’y ait pas plus de 5 à 7 °C de différence entre intérieur et extérieur.

- L’installation d’une climatisation oblige à vivre toutes fenêtres et portes fermées quand elle fonctionne.

- Certains appareils peuvent être bruyants, pour l’utilisateur et /ou pour ses voisins. Leur consommation électrique annuelle alourdit votre la facture.

- L’installation doit être faite par un professionnel. Les entreprises habilitées à intervenir sur des circuits frigorifiques doivent être déclarées en préfecture.

- Entretenez vous-même certaines pièces de votre installation : changez ou nettoyez tous les six mois les filtres des appareils individuels, dépoussiérez et nettoyez souvent à l’eau savonneuse les bouches d’air.

- Faites faire la maintenance et l’entretien des systèmes par des professionnels ayant une attestation de capacité à la manipulation des fluides frigorigènes.

- Ne jamais mettre en décharge un appareil individuel, mais le porter en déchèterie. Le fluide frigorigène qu’il contient doit être récupéré et recyclé. Le démontage d’une installation doit être effectuée par des professionnels qui doivent récupérer les fluides frigorigènes. Ne le faites jamais vous-même, au risque de libérer dans l’atmosphère la totalité des frigorigènes de l’installation.

Définitions

  • Rafraîchissement : l’air subit un refroidissement modéré, non contrôlé.
  • Climatisation : la température de l’air de la pièce est maintenue dans des limites données. A n’envisager que si les autres solutions ne peuvent s’appliquer.
  • Réversible : peut assurer aussi une fonction de chauffage : il prend alors de la chaleur à l’extérieur et la restitue à l’intérieur. Attention : vérifiez bien que le système dispose d’une pompe à chaleur, car un appareil avec résistances vous coûtera très cher en électricité pour la fonction chauffage (entre 150 et 400€/an).
  • Le système avec « inverter » offre un fonctionnement modulé selon les besoins, et élimine des surcoûts des dispositifs en marche forcée en permanence.